Quelles différences visuelles entre une pellicule panchromatique et orthochromatique ?


5 avril 2017 ‐ Actualité du laboratoire

Rollei ORTHO 25, Ilford PAN F 50, ces termes propres aux films noirs et blancs ne vous sont pas inconnus...mais que signifient-ils vraiment ?

Une pellicule N&B transpose la réalité en convertissant les couleurs en valeurs de gris. Pour rendre cette transposition efficace et objectivement satisfaisante, les tonalités grises reproduites doivent provoquer la même impression de luminosité que celle des couleurs du sujet photographié. Ainsi, si vous photographiez en noir et blanc un citron et une tomate, il est normal que le citron présente un gris beaucoup plus pâle que celui de la tomate, plus foncé, proportionnellement à l’impression de luminosité que renvoient les couleurs jaune et rouge.

Pour qu’il en soit ainsi, l’émulsion du film se doit de posséder une sensibilité aux couleurs proche de celle de l’œil humain. C’est ce type de pellicule que l’on appelle panchromatique, et que les photographes amateurs et professionnels utilisaient chaque jour.

À l’inverse, certains travaux ne nécessitent pas cette même sensibilité aux couleurs. C’est le cas par exemple dans l’imprimerie, où le photographe produit des documents destinés à l’impression pour les périodiques. Dans ce type de situation, le photographe utilisait plus généralement des émulsions dites othochromatiques, qui ne possèdent aucune sensibilité au rouge.

Quelle conséquence visuelle la non sensibilité au rouge entraîne-t-elle ? La lumière rouge réfléchie par les objets de cette couleur ne provoquera qu’un faible noircissement du négatif, donc au contraire un fort noircissement lors de l’agrandissement. Ainsi, tout objet rouge présentera un rendu noir par une valeur de gris très foncé.

De la même façon, une pellicule dont la sensibilité chromatique est limitée au bleu traduira les couleurs rouge, orangé, jaune et vert par des nuances de gris plus foncées que normal. Bien que cela ne soit pas l’idéal lorsque l’on recherche une représentation objective de la réalité, n’oublions pas que l’expression créatrice se manifeste souvent par l’utilisation contrôlée de matériaux ou de procédés jugés normalement erronés.