[Le saviez vous ?] Pourquoi sur un même modèle d’appareil existe-t-il un fini noir et un fini brillant ?


24 mars 2017 ‐ Techniques photographiques

Il existe différentes raisons, autres que esthétiques, pour lesquelles les fabricants proposaient deux types de fini (noir ou brillant) pour leurs appareils argentiques.

Contrairement à ce que beaucoup de photographes amateurs ont tendance à penser, satisfaire les goûts et les couleurs n’était pas le principal objectif des fabricants en proposant différents fini pour leurs appareils.

La raison principale visait à satisfaire les besoins et exigences des photographes qui, de par la nature de leur travail, nécessitaient plus ou moins de discrétion et camouflage. On sait qu’un appareil avec un fini brillant est plus voyant que celui au fini noir.

Mais alors, pourquoi ne pas proposer uniquement des appareils au fini noir ? L’esthétique y joue son rôle également et les acheteurs aiment savoir qu’ils ont le choix. Mais d’après certains photographes, le choix du fini peut également se justifier par les conditions dans lesquelles on travaille : il serait préférable d’utiliser un appareil noir par température froide et un brillant dans des conditions tropicales. Ce raisonnement se base sur le phénomène d’absorption et de réflexion de la lumière, donc de la chaleur. Ainsi, un appareil noir résisterait plus facilement au froid tandis qu’un appareil brillant limiterait la surchauffe de ce dernier.

À noter qu’un boîtier noir se vendait 10 à 15% plus cher qu’un boîtier fini aluminium ! Et vous, quel est votre préférence ?.

[Source : Je prends des photos, Antoine Desilets, 1972]